Quel est le sportif le mieux payé au monde?

Quel est le sportif le mieux payé au monde?

Le magazine Forbes a publié son top 50 des professionnels du sport les mieux payés de la planète, reprenant les dix premiers du classement.

Dans son classement, Forbes prend en compte, dans sa liste, le salaire, les primes mais aussi les revenus en rapport à la publicité et aux parrainages, perçus entre le 1er mai 2010 et le 1er mai 2011. Par contre, le magazine n’a pas retranché les impôts ainsi que les divers honoraires d’agents.

Le Top 10 annuel des professionnels du sport touchant les plus grosses rémunérations :

  1. Tiger Woods, joueur professionnel de golf, a touché 75 millions de dollar (51 millions d’euro)
  2. Kobe Bryant joueur professionnel de basket-ball, a touché 53 millions de dollar (36 millions d’euro)
  3. LeBron James, joueur professionnel de basket-ball, a touché 48 millions de dollar (32,5 millions d’euro)
  4. Roger Federer, joueur professionnel de tennis, a touché 47 millions de dollar (32 millions d’euro)
  5. Phil Mickelson, joueur professionnel de golf, a touché 46,5 millions de dollar (31,5 millions d’euro)
  6. David Beckham, joueur professionnel de football, a touché 40 millions de dollar (27 millions d’euro)
  7. Cristiano Ronaldo, joueur professionnel de football, a touché 38 millions de dollar (26 millions d’euro)
  8. Alex Rodriguez, joueur professionnel de baseball, a touché 35 millions de dollar (23,9 millions d’euro)
  9. Michael Schumacher, pilote professionnel de formule 1, a touché 34 millions de dollar (23 millions d’euro)
  10. Lionel Messi, joueur professionnel de football, a touché 32,3 millions de dollar (22 millions d’euro)

Au niveau du Top 10, le sport le mieux représenté est le football avec 3 joueurs qui sont David Beckham (40 millions de dollar), Cristiano Ronaldo (38 millions de dollar) ainsi que Lionel Messi (32,3 millions de dollar). Le golf a deux représentants dans le Top 10 avec le premier de la liste, ainsi le mieux payé, Tiger Woods (75 millions de dollar), et Phil Mickelson (46,5 millions de dollar). Pareillement, le basket-ball a deux joueurs qui figurent dans le Top 10 dont Kobe Bryant (53 millions d’euro) et LeBron James (48 millions de dollar). Le tennis, le baseball ainsi que le formule 1 ont chacun un joueur professionnel présent dans le Top 10, qui sont respectivement Roger Federer (47 millions de dollar), Alex Rodriguez (35 millions de dollar) et Michael Schumacher (34 millions de dollar).

Le golf :

Le golf arrive en tête du Top 50 par le biais de Tiger Woods qui a perçu 75 millions de dollar au cours des douze derniers mois. Il s’agit d’un sport de précision qui se joue en plein air dont l’objectif est d’envoyer une balle dans un trou situé sur un parcours défini à l’aide de clubs avec le moins de coups possible. Pour ce faire, le joueur doit être en possession de qualités comme la précision, l’endurance, la technicité mais aussi la concentration.

Ayant de diverses origines, comme le jeu de mail, le golf a été codifié en 1754 en Écosse par le Royal & Ancient Golf Club de Saint Andrews, la Fédération internationale qui partage ce titre avec United States Golf Association.

Aux Pays-Bas d’où il a été importé, il se pratiquait sous le nom de « colf » dès le XIIIe siècle. Sans oublier qu’à la suite de récentes recherches, il a été permis de connaitre qu’un jeu présentant des similarités avec celui-ci a déjà été pratiqué au XIe siècle, en Chine.

Malgré la pratique de ces sports en ces temps, le golf n’est véritablement lancé qu’à la deuxième partie du XIXe siècle. A cette époque, on assiste à la naissance du professionnalisme ainsi qu’à l’institution des clubs privés, d’abord en Écosse, puis en Angleterre où le premier Open britannique, disputé par des professionnels, est instauré en 1860.

Lors de la Première Guerre mondiale, le golf connait un autre essor, les Américains bousculant la hiérarchie pour mettre fin à la suprématie des Britanniques dans ce sport. Et après la Seconde Guerre mondiale, une expansion encore plus importante est observé avec l’arrivée d’autres nations comme l’Afrique du Sud, l’Allemagne, ou encore l’Espagne, la Corée du Sud, sans oublier le Japon ou l’Australie.

A la fin du XXe siècle, on assiste à une mondialisation de ce sport de précision qu’est le golf qui devient un sport olympique de 1990 à 1904 et qui aurait alors à son effectif environ 82 millions de pratiquants plus ou moins réguliers en 2010.

Malgré cette mondialisation, le golf est un des sports les moins pratiqués par les femmes. C’est ainsi que le golf féminin n’a pas le même traitement médiatique et financier que le golf masculin.

Le 9 octobre 2009, le golf est redevenu un sport olympique pour figurer au programme des Jeux olympiques de Rio de Janeiro édition 2016.

Tiger Woods : le sportif le mieux payé

Eldrick Woods de son vrai nom, le Tigre ou Tiger Woods est un golfeur qui a vu le jour à Cypress, en Californie le 30 décembre 1975. Ce joueur qui est passé professionnel en 1996 comptabilise à son effectif 85 victoires professionnelles. S’il figure à la tête du classement, le Top 50 annuel du magazine Forbes, ce même magazine a révélé qu’il était devenu le premier milliardaire du sport (le 2 octobre 2009).

Tournois majeurs :

Des tournois majeurs auxquels il a participé, il est ressorti :

  • vainqueur des Masters en 1997, en 2001, en 2002 ainsi qu’en 2005
  • vainqueur de l’Open américain en 2000 et en 2002 ainsi qu’en 2008
  • vainqueur de l’Open britannique en 2000 et en 2005 ainsi qu’en 2006
  • vainqueur de l’US PGA en 1999, en 2000, en 2006, ainsi qu’en 2007

Sa carrière :

A part son statut d’un des meilleurs golfeurs de tous les temps, Tiger Woods est également célèbre pour ses origines multiples, certains pouvant l’encenser comme ayant reçu le meilleur de ses racines pour posséder ce style éblouissant et athlétique qui n’appartient qu’à lui. En effet, il a des origines afro-américaines, asiatiques, amérindiennes ainsi qu’européennes.

Mais beaucoup s’accordent aussi pour affirmer que Tiger Woods a permis à ce sport d’être populaire dans de nombreuses nations comme les États-Unis et surtout auprès des minorités ainsi que des jeunes qui ne lui accordaient pas d’intérêt.

Carrière en tant qu’amateur :

Si Joannes Chrysostomus Wolfgangus Theophilus Mozart, ou Wolfgang Amadeus Mozart, mieux connu sous le nom de Mozart s’est avéré un enfant prodige de la musique, se révélant posséder des dons prodigieux pour cet art dès l’âge de trois ans, avec une oreille absolue mais aussi certainement une mémoire eidétique, on ne dirait pas moins du petit Eldrick qu’il s’agit d’un enfant prodige.

Effectivement, dès l’âge de 2 ans, il a commencé à jouer au golf. C’est ainsi qu’en 1978, le petit génie apparait à la télévision lors de l’émission « The Mike Douglas Show », « puttant » contre le comédien Bob Hope.

A l’âge de 8 ans, en 1984, le jeune garçon participe au Junior World Golf Champioships dans la catégorie des garçons de 9-10 ans et remporte le tournoi. L’année suivante, il sort vainqueur de ce même tournoi, remportant ainsi le Junior Golf Championships deux années consécutivement. De 1988 à 1991, il remporte également ce même tournoi quatre fois de façon consécutive

Les dates essentielles de son parcours professionnel :

En 1996, Tiger Woods :

  • devient golfeur professionnel au mois d’août.
  • remporte le Las Vegas Invitational ainsi que le Disney World Classic.
  • est désigné meilleur débutant de l’année en PGA Tour.
  • est classé 33e joueur mondial à la fin de l’année.

En 1997, Tiger Woods :

  • remporte cinq tournois dont le Masters, le Mercedes Championship, l’Asian Honda Classic, le GTE Byron Nelson Classic ainsi que le Motorola Western Open.
  • devient numéro 1 mondial après 42 semaines en tant que professionnel.
  • se voit décerné le trophée Jack Nicklaus Award, devenant ainsi le joueur de l’année.
  • est qualifié dans l’équipe américaine de la Ryder Cup.
  • bat le record de gains en une année avec 2 066 833 dollars américains sur le PGA.

En 1998, Tiger Woods :

  • remporte le Johnnie Walker Classic, le BellSouth Classic ainsi que le PGA Grand Slam.
  • balaie son propre record de gains en une saison avec 2 927 006 dollars américains.
  • est qualifié pour l’équipe Président’s Cup des États-Unis.

En 1999, Tiger Woods :

  • remporte le Buick Invitational, le Deutsche Bank Players Championship of Europe, le Memorial Tournament, le Motorola Western Open, l’USPGA, le WGC-NEC Invitational, le National Car Rental Golf Classic/Disney, le The Tour Championship et le WGC-CA Championship.
  • reçoit le trophée Jack Nicklaus Award, devenant alors le joueur de l’année.
  • renverse son record de gains en une année avec 6 616 585 dollars américains sur le PGA.
  • se qualifie dans l’équipe américaine de la Ryder Cup.

En 2000, Tiger Woods :

  • remporte le Mercedes Championship, l’AT&T Pebble Beach National Pro-Am, Bay Hill Invitational, Memorial Tournament, l’US Open, le Open britannique, l’USPGA, le WGC-NEC Invitational, le Bell Canadian Open et le Johnnie Walker Classic.
  • obtient le trophée Jack Nicklaus Award, devenant joueur de l’année.
  • bat son record de gains en une année avec 9 188 321 dollars américains sur le PGA.
  • est qualifié pour l’équipe Président’s Cup des États-Unis.

En 2001, Tiger Woods :

  • est victorieux du Bay Hill Invitational, du The Players Championship, du Deutsche Bank Players Championship of Europe, du Masters, du Memorial Tournament et du WGC-NEC Invitational.
  • se voit attribué le trophée Jack Nicklaus Award, étant nommé joueur de l’année.
  • se qualifie dans l’équipe américaine de la Ryder Cup.

En 2002, Tiger Woods :

  • remporte la victoire au Bay Hill Invitational, au Deutsche Bank Players Championship of Europe, au Masters, à l’US Open, au Buick Open ainsi qu’au WGC-CA Championship.
  • se voit accordé le trophée Jack Nicklaus Award, devenant le joueur de l’année.
  • se qualifie dans l’équipe américaine de la Ryder Cup.

En 2003, Tiger Woods :

  • sort victorieux du Buick Invitational, du WGC-Accenture Match Play Championship, du Bay Hill Invitational, du Westerm Open et du WGC-CA Championship.
  • reçoit le trophée Jack Nicklaus Award, devenant le joueur de l’année.
  • réussit à se qualifier pour l’équipe Président’s Cup des États-Unis.

En 2004, Tiger Woods :

  • remporte le WGC-Accenture Match Play Championship.
  • se qualifie dans l’équipe américaine de la Ryder Cup.
  • se fait détrôner par Vijay Singh du premier rang mondial de golf, à la fin de l’année.

En 2005, Tiger Woods :

  • est victorieux du Buick Invitational, du Ford Championship at Doral, du Masters, de l’Open britannique, du WGC-Bridgestone Invitational et du WGC-CA Championship.
  • réussit à se qualifier pour l’équipe Président’s Cup des États-Unis.

En 2006, Tiger Woods :

  • remporte la victoire au Buick Invitational, au Dubai Desert Classic, au Ford Championship at Doral, à l’Open britannique, au Buick Open, à l’USPGA, au WGC-Bridgestone Invitational, au Deutsche Bank Championship et au WGC-CA Championship.

En 2007, Tiger Woods :

  • sort vainqueur du Buick Invitational, du WGC-CA Championship, du Wachovia Championship, du WGC-Bridgestone Invitational, de l’USPGA, du BMW Championship ainsi que du The Tour Championship.
  • gagne la première édition de la FedEx Cup, à l’occasion de laquelle il encaisse le plus important chèque dans l’histoire du sport professionnel, lequel est de l’ordre de 10 millions de dollar américain.

En 2008, Tiger Woods :

  • remporte le Buick Invitational, le Dubai Desert Classic, le WGC-Accenture Match Play Championship, le Arnold Palmer Invitational et l’U.S. Open.

En 2009, Tiger Woods :

  • remporte l’Arnold Palmer Invitational par un coup au 18e trou comme en 2001 et en 2008.
  • remporte la victoire au Memorial Tournament d’un coup devant Jim Furyk, grâce à un 65 sur le dernier tour.
  • annonce par la voie de son site Internet officiel, le 11 décembre, qu’il se retirait de la scène pour une période indéterminée, suite au scandale provoqué par ses conduites extra conjugales avérées.

En 2010, Tiger Woods :

  • annonce le 16 mars qu’il retourne sur le circuit professionnel ; par la suite, il revient au cours du Masters d’Augusta édition 2010.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *