Quelle est la plus petite ville du monde?

Le mot ville décrit une agglomération importante, qui s’oppose à « village » et dont les habitants exercent en majorité des activités non agricoles.

C’est une définition parmi tant d’autres de ce mot et il est important de ne pas oublier que celles-ci sont susceptibles de varier relativement d’une localité à une autre. D’ailleurs, beaucoup de critères entrent en jeu dans la définition d’une ville pour ne citer que la superficie ou aussi la continuité de l’habitat ainsi que l’aspect démographique. Voilà pourquoi il faut faire très attention dans ce que l’on avance quand on parle de la plus petite ville du monde.

 

Faible démographie :

Selon le Livre Guiness des records, la plus petite ville du monde se trouve en Croatie, à Hum dans la commune de Buzet. En effet, elle ne comprend au maximum que deux dizaines d’habitants.

C’est une ville que beaucoup présentent telle une ville-musée tant elle a su garder son aspect du Moyen-âge, et est restée comme elle l’était au XIe siècle pour se préserver du grand développement urbain.

Mais il est important de relever que si, en Croatie, Hum est effectivement une ville, elle n’en saurait pas autant si l’on devait se référer à la définition du site Wikipédia selon lequel « Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l’ONU) étendue et fortement peuplée… »

 

Question de superficie et de densité :

Quant à Durbuy, elle était tout simplement une cité avant d’acquérir le statut de « ville » en 1331, statut octroyé par le roi Jean de Bohème, comte de Luxembourg., Durbuy a une superficie totale de 156,61 km² et compte 11 041 habitants au 1er janvier 2008, avec une densité de 70 habitants par km².

A la seule comparaison des nombres d’habitants des deux localités, on constate qu’effectivement Durbuy, qui a le plus grand effectif, répond mieux au critère démographique que l’on confère à une ville. Néanmoins, comme Hum, qui a été désignée dans le Livre Guinness des records comme étant la plus petite ville du monde, a, elle aussi, le statut de « ville » dans le pays où elle se trouve, en l’occurrence la Croatie, la problématique reste entière pour ceux qui sont désireux de mettre à tout prix un nom sur la plus petite ville du monde. Eventuellement, si l’on pouvait faire deux poids deux mesures, on pourrait attribuer le titre de manière à classer les villes selon les définitions d’usage dans un pays mais il serait impossible de l’appliquer sur l’intégralité du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *