Quel pays est le plus gros producteur d’or?

D’après le World Gold Council en 2001, l’or extrait depuis la Préhistoire, qui est généralement définie comme la période comprise entre l’apparition de l’Humanité et l’apparition des premiers documents écrits, est estimé à 145 kt. En fin 2008, l’estimation est portée à 163 kt. L’exploitation de l’or semble être inhérente à l’Humanité depuis ses débuts que ce soit pour des fins commerciales, religieuses ou encore ornementales.

Une origine cosmique :

Les scientifiques s’accordent généralement à affirmer que ce précieux métal se forma il y a quatre milliards et demi d’années, lors d’une catastrophe cosmique quand une étoile explosa avec comme conséquence la projection au loin dans l’espace d’un nuage de gaz et de poussières. Avec le temps, le nuage alla se contracter et les planètes apparurent.

Au refroidissement de la Terre, l’un des éléments les plus denses de l’univers, l’or, se constitue et s’installe en profondeur dans son noyau fondu. De puissantes forces souterraines pousseront ensuite, avec le temps, la roche incandescente, le magma et l’eau à travers la surface de la Terre. Alors que le magma refroidit, l’or s’évacue par des ouvertures naturelles et des fissures avant de durcir et se transformer en particules microscopiques.

Le vent et l’eau ont aussi joué un rôle très important dans la décomposition de la roche dans certaines parties du monde. Après des millions d’années, les minéraux et les matériaux plus légers sont emportés tandis que les particules d’or coulent au fond de l’eau avant de s’assembler et former des dépôts appelés gisements aurifères.

Mais d’autres théories avancées par certains viennent s’opposer à celle-ci. C’est ainsi que le professeur Gerhard Schmidt de l’université de Mainz, en Allemagne, a mené une recherche à ce propos. Selon cette recherche, il est possible que les métaux rares et précieux comme la platine, l’or et l’iridium aient été amenés sur Terre par des météorites de fer. L’étude avance aussi qu’il se pourrait même qu’une large part de ces métaux ait été apportée par la collision de la Terre avec Théia, un hypothétique objet du système solaire qui aurait existé par le passé et entraîné la formation de la Lune.

La production :

Etant donné que les réserves d’or sont d’origine cosmique, elles ne sont pas renouvelables. A notre époque, on estime l’envergure des réserves d’or connues à 51 kt dont l’Australie et l’Afrique du Sud s’en partagent les 26% et environ 2,5 kt d’or est extrait par an. Le classement n’a pas été bouleversé pour l’année 2010 et les quatre principaux pays producteurs d’or sont la Chine, l’Australie, les Etats-Unis ainsi que l’Afrique du Sud.

La Chine :

La Chine est le premier producteur mondial d’or. En 2008, la production est de 285 tonnes et passe à 300 tonnes en 2009. L’année suivante, elle fait une production totale de 345 tonnes d’or, la région de Shandong constituant la principale région d’extraction.

Depuis 2001, la production d’or de la Chine a augmenté de 62% alors qu’en face la production mondiale a connu une baisse de 9.6% pendant la même période.

L’Australie :

En 2009, la production d’or de l’Australie connait une baisse de 2,3% par rapport à l’année 2008 avec 215 tonnes si depuis son record de 1998 elle baisse de façon continue. Néanmoins, elle passe de la quatrième à la seconde place du fait de sa production qui baisse moins rapidement par rapport à celle de l’Afrique du Sud et des Etats-Unis. En 2010, 255 t d’or sont extraites en Australie.

Les Etats-Unis :

Comme celle de l’Australie, la production d’or des États-Unis baisse depuis son année record de 1998. Comme l’Afrique du Sud, le pays produit 210 tonnes d’or en 2009 dont les trois quarts sont totalisées par l’Etat du Nevada et se retrouvent à la troisième position. Essentiellement grâce à ces importantes mines dans le Nevada, les Etats-Unis ont pu atteindre une production d’or de 230 tonnes en 2010.

L’Afrique du Sud :

Depuis la découverte des premières mines d’or en Afrique du Sud en 1886, le pays a connu un règne d’un peu plus d’un siècle dans la production. Mais depuis une quarantaine d’années, la production d’or sud africaine connait une baisse considérable à cause de l’épuisement de ses meilleurs gisements et en partie à cause des problèmes de production électrique en 2008. La baisse est telle que sa production d’or a diminué de 80% en 40 ans. Concrètement, la production d’or de la Chine en 2010 ne représente que le tiers de celle de l’Afrique du Sud à la fin des années 60. C’est ainsi que le pays perd sa première place dans la production d’or en 2007. En 2008, l’Afrique du Sud ne produit que 213tonnes d’or, production qui descend à 210 tonnes l’année suivante. En 2010, sa production se serait stabilisée à près de 190 tonnes d’or.

Divers domaines d’utilisation :

A part son utilisation principale dans la bijouterie mais aussi pour confectionner des objets de valeur, allié par exemple à l’argent et au cuivre, au cuivre ou à l’argent, pour obtenir une meilleure tenue mécanique ainsi que des couleurs originales, l’or est aussi utilisé dans d’autres domaines.

C’est ainsi qu’il est très recherché dans l’industrie à cause de son inaltérabilité et de sa bonne conductivité électrique et thermique. Pour exemples, il est utilisé en connectique et en électronique, dans les techniques de pointe et essentiellement dans la fabrication des microprocesseurs.

En médecine, l’or est également un substitut nettement supérieur aux amalgames pour les occlusions dentaires et certains de ses dérivés organiques, les « sels d’or » ont été parfois utilisés pour traiter certaines affections en rhumatologie.

Pour finir, si vous vous demandez pourquoi les alliances ont été principalement déclinées en or, sachez que la quasi-inaltérabilité de l’or lui a conféré la place de la matière ou du métal par excellence. Comme l’or qui peut traverser le temps sans être oxydé, l’alliance doit être le symbole même d’un amour inaltéré et qui ne s’use pas au cours de toute la vie. Du moins, c’est ce que l’on souhaite à ceux qui s’engagent dans le mariage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *