Quelle est la planète la plus proche du soleil?

La planète tellurique Mercure est la planète la plus proche du Soleil. En effet, l’éloignement Mercure par rapport à celui-ci est estimé entre 0,3075 et 0,4667 UA.

Depuis sa découverte, la planète a fait l’objet d’études par seulement deux sondes spatiales. La première, Mariner 10, l’a survolé par trois fois entre 1974 et 1975, dont il en est sorti une cartographie de 45 % de sa surface et la découverte de son champ magnétique. La seconde, Messenger, l’a aussi survolé à trois reprises entre 2008 et 2009, avant de se mettre en orbite autour de la planète en mars 2011. Les astronomes en attendent beaucoup de cette mission qui consiste en une étude détaillée de la topographie, de l’histoire géologique, du champ magnétique ainsi que de l’exosphère de la planète. D’ailleurs, en mois de juin, trois mois après la mise en orbite de Messenger autour de Mercure, des dizaines de milliers d’images détaillées de la surface de la planète ont déjà été produites.

De la mission, qui durera encore, au moins, trois ans, on aura déjà appris que les différences d’altitude sur l’hémisphère Nord peuvent aller au-delà de 9 000 m. Il a aussi été découvert, grâce aux performances d’un spectromètre à rayons X, que la surface du sol de Mercure diffère de celle de la Lune. En effet, elle a un sol riche en magnésium, aluminium, en calcium ainsi qu’en silicium.

L’irradiance du Soleil à la surface de la planète, qui varie de 4,6 à 10,6 fois la constante solaire, laquelle est de 1 632 W/m², associée à la quasi-inexistence de l’atmosphère (exosphère) ne sont pas étrangères au fait que Mercure soit une planète très chaude. Si au fond des cratères polaires, où ne peuvent accéder les rayons solaires (hémisphère nocturne), la température en surface est aux environs de -183°C, celle-ci atteint les 427°C aux alentours du zénith (hémisphère diurne).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *