Quelle est la première ligne de chemin de fer au monde?

Le transport par voie terrestre était essentiellement représenté par des véhicules tirés par des chevaux (les hippomobiles). Avec l’apparition de la révolution industrielle, le recours à des moyens de transport plus rapides et plus efficaces était inéluctable. L’idée était de diminuer le travail à fournir pour une plus grande quantité transportée.

Vers 1799, en Angleterre, les industriels ont pensé créer des canaux fluviaux entre Croydon et Wandsworth dans le sud de Londres. Le projet fut vite abandonné car il impliquait le détournement d’une énorme quantité d’eau entrainant la diminution du flux hydraulique nécessaire aux moulins et aux usines des environs. A la place des canaux, la construction d’une voie ferrée fut proposée, elle était prévue pour être utilisée avec des véhicules tirés par des chevaux. Le Parlement approuva cette idée en 1801, il autorisa le Surrey Iron Railway Company à bâtir 15 kilomètres de voie ferrée entre Croydon et la Tamise à Wandsworth. Cette voie longeait la rivière Wandle où beaucoup d’usines étaient installées. Les propriétaires de ces usines étaient les plus fervents supporters du projet.

William Jessop, l’ingénieur anglais qui avait déjà mis au point des rails à ornières fut désigné pour conduire les travaux. Il recouvrait les ornières de plaques de fer où les roues des véhicules tirés par le cheval pouvaient plus facilement cheminer. L’objectif fut atteint.car l’invention de William Jessop permit à un cheval de tirer jusqu’à cinq wagons remplis de charbon.. Ainsi naquit le Surrey Iron Railway qui reliait Croydon à Wandsworth, il fut ouvert au public en Juillet 1803. Il était le premier chemin de fer public du monde.

Le projet connut un succès énorme et pendant quarante ans, le Surrey Iron Railway (SIR) a assuré le transport des biens et des personnes. L’utilisation du SIR par une société d’exploitation de train était soumise à des règles similaires au péage d’aujourd’hui. La société fournissait les chevaux et les trains et payaient une redevance d’accès au Surrey Iron Railway Company.

Le Surrey Iron Railway a ouvert la voie aux technologies modernes des transports ferroviaires et publics. L’apparition de ces nouvelles technologies (machines à vapeur, électricité), a d’ailleurs rendu son exploitation moins rentable. Les propriétaires essayèrent d’adapter la voie aux nouvelles machines, tentatives qui s’avérèrent vaines. Petit à petit, les utilisateurs délaissèrent le SIR pour des moyens de transport plus performants. En 1846, le dernier train tiré par un cheval emprunta le Surrey Iron Railway et il fut fermé. Actuellement certaines portions du SIR sont utilisées par le Croydon Tramlink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *